Un nouvel espace de transparence radicale : GlassDoor.com

Je vous invite à découvrir Glassdoor.com surtout si vous êtes à la recherche d’un emploi, à l’écoute du marché ou responsable de la marque employeur de votre entreprise ! Trois millions de salariés ont déjà donné leurs avis sur près de 150.000 entreprises. Basé à Sausalito, près de San Francisco, cette start-up a levé 22 millions de dollars et je lui prédis un grand succès dans les prochaines années. J’ai découvert ce service il y a bien longtemps mais j’attendais de voir comment il allait tourner avant d’en parler.

Voici le site : http://www.glassdoor.com

Glassdoor est une société dont le nom décrit bien l’activité : rendre transparent à l’extérieur ce qui se passe à l’intérieur grâce à des portes de verre. Il s’agit d’une nouvelle expression du concept de transparence radicale. Les salariés et anciens salariés disposent d’un espace pour partager leur expérience (bonne ou mauvaise) au sein de l’entreprise. De même, les candidats peuvent parler de ce qu’ils ont vécu dans le processus de recrutement de l’entreprise.

D’un côté, il y a le marketing RH qui décrit l’entreprise à sa façon. On nommera cela la “réalité”. Comme on parle de marketing, on ne mettra bien sûr en avant que les points positifs. De l’autre côté, il y a les employés et candidats qui vivent parfois une réalité “un peu” différente. Glassdoor permet d’objectiver la “réalité” et peut éviter des déceptions qui seront source de départs par la suite donc un coût pour l’entreprise (intégration, formation, nouveau recrutement, …).

L’objectivité est comme vous le savez une somme de subjectivités concordantes ! L’entreprise est tout autant subjective que ses employés. Alors, la question est donc de savoir si les subjectivités concordent ou pas.

De même qu’on ne se contente plus de la publicité qui nous vante les mérites d’un produit ou service (on cherche la recommandation de son entourage = recommandation sociale), les candidats veulent aller au-delà du “discours officiel” avant d’accepter une embauche.

Pour une entreprise qui soigne son image de marque, recevoir un feed-back peut faire mal quand il est plutôt négatif mais c’est indispensable pour progresser. Avant les médias sociaux, on pouvait “presque” contrôler son image en particulier via les relations médias et budgets publicitaires. Avec les médias sociaux, c’est terminé : il faut partager le contrôle de l’image.

Ce nouveau paradigme doit pousser les entreprises vers plus d’excellence et non vers plus de marketing RH… La perfection n’existe nulle part et l’objectif n’est donc pas d’être parfait mais authentique. Par ailleurs, un point négatif pour une personne peut être un point neutre ou positif pour une autre. Cela fonctionne comme ça sur TripAdvisor dans un autre domaine. Ce n’est pas parce qu’un hôtel a des commentaires négatifs, qu’il se vide. Cela permet au contraire de mieux choisir pour le client et pour l’hôtel d’avoir moins de clients mécontents.

Sur Glassdoor, la plupart des commentaires que j’ai lus (je n’ai pas tout lu !) sont positifs ou négatifs mais toujours constructifs, équilibrant points forts et faibles la plupart du temps.

Voici quelques illustrations du service en prenant une entreprise au hasard… allez disons Apple ! Une requête dans le moteur me conduit sur cette page :

Globalement, la page contient les informations suivantes :

  • Les salaires (pour avoir une idée de la grille salariale interne)
  • Les commentaires anonymes des employés (Reviews) ainsi qu’une évaluation des conditions de travail sur 8 critères comme les pratiques managériales, la reconnaissance, l’équité,…  – En haut de cette page, on peut voir la notation du CEO de l’entreprise !
  • Les questions posées par les recruteurs de l’entreprise aux candidats ainsi que leurs commentaires anonymes sur la qualité du processus de recrutement (c’est là où ça chauffe plus avec des commentaires comme “après 3 entretiens l’entreprise n’a plus donné signe de vie malgré plusieurs relances pour avoir une réponse positive ou négative”).
  • Les photos sur les conditions de vie et de travail (Glassdoor porte bien son nom comme je le disais en introduction !)
  • Les offres d’emploi de l’entreprise

Début 2012, Glassdoor a lancé JobScope qui permet d’intégrer dans les offres d’emploi les feedbacks des employés (le contenu de la page décrite ci-dessus). Et si Glassdoor ne peut pas vous fournir d’information sur la réputation de l’entreprise en tant qu’employeur, vous pouvez trouver via Facebook les amis  et amis de vos amis qui travaillent dans cette société afin d’obtenir l’information que vous cherchez “de l’intérieur” …en live. Le service s’appelle “Inside Connections” et reprend le principe de Branchout (dont j’avais déjà parlé dans ce billet). Pour plus d’infos sur Inside Connections :  voir l’article sur Techcrunch…

Une petite vidéo pour comprendre en une minute le concept :

 

Voilà donc venu le temps de l’Employee Generated Content (E.G.C.) comme il y a sur TripAdvisor le “Client Pas Content Generated Content 😉 … c’est une blague… il y a aussi des clients très contents ! TripAdvisor permet d’évaluer la réputation des entreprises de l’industrie du tourisme. Alors que TripAdvisor se tourne vers l’extérieur de l’entreprise (clients), Glassdoor est tourné vers l’intérieur (employés). On passe d’une réputation vue de l’extérieur à une réputation vue de l’intérieur.

Le nombre de consultations (requêtes dans le moteur de recherche) est limité. Sur le principe du gagnant / gagnant, vous devez créer de l’E.G.C. sur votre entreprise pour pouvoir consommer autant que vous le souhaitez sur d’autres entreprises. Mais alors qui paye ? Et bien, ce sont les entreprises qui veulent soigner leur marque employeur en créant une page profil de leur entreprise. Je cite :

“Candidates that matter to you are turning to Glassdoor to get an inside look at jobs and companies. Tell them your story with an Enhanced Employer Profile or engage with job candidates through targeted Featured JobAds™”

Les offres sont décrites ici : http://www.glassdoor.com/employers

Enfin, Glassdoor propose le classement des entreprises les mieux notées :
http://www.glassdoor.com/Best-Places-to-Work-LST_KQ0,19.htm

ainsi que celui des CEO :
http://www.glassdoor.com/blog/glassdoor-reveals-top-25-highest-rated-ceos-2012/

L’idée n’est pas nouvelle en particulier en France où il y avait le site Note Ton Entreprise :

Le site a été attaqué pour diffamation par les entreprises françaises. Il a fermé puis tenté une relance aux USA où la liberté d’expression est mieux protégée mais a de nouveau fermé. Il y a d’autres initiatives comme http://meetingjob.fr et surtout Meilleures entreprises (http://www.meilleures-entreprises.com) qui s’inspire directement de Glassdoor (une entreprise fondé en 2011 par un ex-DRH de L’Oréal, Laurent Labbé). Meilleures entreprises invite invite les salariés, les employeurs et les candidats à échanger sur la même plateforme : questions/réponses, salaires, notation, offres d’emploi, photos et vidéos.

Au Canada, vous pouvez utiliser http://www.ratemyemployer.ca (avec des commentaires mixtes français et anglais). Le service est proposé par un site de e-recrutement de Montréal : JobWings. La modération est faite par les utilisateurs eux-mêmes. Dans les FAQ, je lis :

Non. Il y a approximativement le même nombre d’évaluations positives que négatives. La moyenne globale des évaluations sur RateMyEmployer est actuellement de 2.95 sur une échelle de 1 à 5.

Je ne sais pas si Glassdoor décidera un jour de se faire connaître en Europe mais rien ne vous empêche d’utiliser ce service dès maintenant ! Très populaire en Amérique du Nord, il y a encore peu de données sur les entreprises du reste du monde… mais ça viendra peut-être …

J’invite les entreprises à ne pas considérer ce service comme une menace mais une sorte de 360° Feed-back. Certains employés y ont droit (de gré ou parfois de force), pourquoi pas l’entreprise ?

Qu’en pensez-vous ?

————————————————————————————–

En tant qu’outil pour mieux appréhender la réputation d’une entreprise, j’ai décidé de créer un compte sur Glassdoor avec mon compte Facebook et d’inviter mes 1826 amis. Si vous en faites partie, c’est le temps de me rejoindre 😉

Author: Olivier Zara

www.olivier-zara.com

11 thoughts on “Un nouvel espace de transparence radicale : GlassDoor.com”

  1. Bonjour Olivier,

    Merci pour cet excellent billet.
    Si Note ton Entreprise a fermé et avait mauvaise réputation en France, c’est aussi parce qu’il n’y avait plus personne côté administration de la plateforme laissée à l’abandon par ses créateurs… Le site était du coup devenu un véritable défouloir de mécontants.
    En revanche, un excellent site “Meilleures entreprises” ( http://www.meilleures-entreprises.com ) existe en France et fonctionne sur le même principe que Glassdoor qui a d’ailleurs servi de modèle à son créateur, Laurent Labbé. Les commentaires y sont également constructifs et les Entreprises ont aussi un droit de réponse. 🙂
    J’invite tous les français à le découvrir d’urgence ! 😉

    1. Merci Jean-Christophe ! J’ai fait une petite recherche pour voir si Note Ton Entreprise avait un successeur mais sans succès. Merci de mentionner Meilleures entreprises que je vais réintégrer dans le corps du billet.
      Il y a bien longtemps, quelqu’un m’avait aussi dit que Glassdoor avait inspiré un Français, grâce à toi, on connaît son nom 😉

    1. Merci Sandrine ! Tu m’aides à finir mon billet 😉 Je vais réintégrer dans le billet ce service. J’ai lu quelques commentaires et j’avoue que c’est bien pour se détendre quand on est en colère contre son entreprise, je cite :
      – “une des pires expériences de travail. J’ai été congédié pour avoir manqué une journée de travail lorsque j’étais hospitalisé. Impossible de rejoindre les patrons. Salaire horrible, conditions hors norme du travail. Bref une belle gang de nazi”
      – “de mal en pire, cette compagnie est le portefeuille personnel de la haute direction, les passagers sont traités comme du bétail et les employés comme des serfs qui doivent s’ occuper du bétail avec de moins en moins d’ outils et de moyens, seuls les actionnaires comptent, c’ est comme s’ occuper du cash flow tout en négligeant les entrées d’ argent frais,,,,”

      Bon, il y a aussi plein de commentaires positifs mais sur ce blog, c’est comme sur Radio-Canada, on montre que ce qui va mal !!! 😉

  2. Great review Olivier. Glassdoor is the TripAdvisor for companies… we can’t underestimate the power of the crowd!

    1. Yes Michael ! En fait, TripAdvisor évalue aussi des entreprises (des hôtels) mais ton commentaire m’inspire un petit ajustement sur le billet.
      Glassdoor c’est la réputation vue de l’intérieur, tandis que TripAdvisor c’est la réputation vue de l’extérieur.
      Bon, je modifie mon billet à chaque commentaire : “I LIKE”… l’intelligence collective 😉

  3. Bonjour Olivier,
    Pour info, Glassdoor a lancé son service sur la France mardi dernier.
    Mais, face au monstre américain, il existe des sites européens de notation des entreprises qui proposent déjà ce service. Je pense notamment au site http://www.enjoymonday.com au design très sympa je trouve. Les 5 critères de notation sont rapides à remplir et bien sûr c’est anonyme.
    Nathalie

Leave a Reply